Bonjour mes petit-es meurtiere-res ! Aujourd’hui, partons pour les contrées orientales et surtout dans un train pour, peut-être, l’histoire la plus connue d’Agatha Cristie : Le crime de l’orient express. Ce qui est bien est que je ne l’avais ni lu ni vu donc j’étais vierge pour la résolution de l’énigme. Que donne cette adaptation de Kenneth Branagh ?

Hercule Poirot résous un mystère à Istanbul et par un concours de circonstances va devoir prendre l’orient Express pour rejoindre Londres. Alors qu’il pensait faire un agréable voyage de trois jours, il va se retrouver piéger dans un train, sous la neige, à résoudre un meurtre.

À part l’histoire, toujours alambiquée de Christie, ce film tient la route. Il présente admirablement ses personnages, très nombreux. On a une rapide apparition de chaque pour nous indiquer facilement leur trait de caractère premier. Ainsi l’enquête débute tout de suite.

Cela permet aussi de se rendre compte de la minutie/casse-couillerie de Poirot. Il est particulièrement chipoteur sur des détails que ça en devient agaçant. Pauvre celleux qui le côtoit presque.

Mais ce n’est rien à côté du personnage qui sera tué, une belle enflure. Car ce film n’est pas seulement un mystère résolu mais aussi une prise de conscience de Poirot sur le manichéisme dont il fait preuve. Et c’est plutôt sympa. On sent vraiment l’évolution du personnage, au moins sur cette affaire.

Le décor est sublime, jusqu’aux paysages qui font méga fake. Dommage. Les effets spéciaux se voient vraiment beaucoup. Mais les intérieurs sont vraiment chouettes et travaillés. Heureusement.

Les acteur-trices sont plutôt bien choisis, sauf Johnny Deep, si on pouvait ne plus lui donner de rôle avant un temps, merci, même si son rôle n’est pas loin de l’estime que j’ai de lui en ce moment. On sent que Kenneth Branagh a aimé faire Hercule et son accent.

Bref, je pense une bonne adaptation. Parfois, un peu trop dans le verse-larme mais cela reste épisodique. À voir si vous aimez les enquêtes irrésolvables parce que vous n’avez pas toutes les données ou si Jonnhy Deep ne vous dérange pas.

Portez-vous bien !