Bonjour mes petites séries françaises ! Aujourd’hui, on va vers une sorte de programme que je chronique peu : les séries et encore plus quand elles sont françaises. Je suis assez tatillonne et la plupart ne me convienne pas assez. Désolée. Mais ! En voici une plutôt pas mal et bien faite, c’est parti pour Disparue !

La famille Morel est une famille plutôt unie et joyeuse. Mais tout va basculer quand le jeune Léa disparaît le jour de ses 17 ans. Toute la famille aidée des flics vont tenter de lever le voile sur le passé pas si calme de la jeune fille et tenter de la retrouver vivante.

Ce qui m’a choqué (en positif) est l’étalonnage des couleurs. J’ai trouvé l’image et la colorimétrie vraiment belle et travaillée. Puis il y a eut quelques discrets plans de transition bien trouvés. Bref, la réal et la post-prod était vraiment intéressante et plaisante à l’œil. Et c’est pas vraiment le cas normalement.

Disparue, série françaiseJe ne sais pas pourquoi les séries françaises font souvent cheap. Et donc ça me gêne. Mais le pire ce sont les jeux acteur-trices et les scenarii. Dans d’autres séries, je gueule à peu près toutes les 10min sur un jeu d’acteur faible, des répliques incohérentes, des caresses d’écriture.

Ici, je ne dirais pas que tout est parfait. Les incohérences sont assez rares. Quelqu’une vers la fin mais ça passe. Mais les dialogues semblent naturels, les acteur-trices sont convaincant-es.

Le couple (les parents), Alix Poisson et Pierre-François Martin-Laval, fonctionne super bien ! J’étais en tension pour elleux pendant les 8 épisodes. Je voulais une happy end. D’ailleurs huit épisodes sont une bonne durée, sans précipitation finale, ce qui pêche souvent dans ce genre de cas.

Et c’est une autre des forces de cette série. Elle n’est ni pessimiste ni optimiste. Elle est plutôt au milieu. Il y a des moments tristes, des victoires et des moments de respiration. C’est très bien dosé.

L’enquête semble logique et cohérente. Les deux flics François-Xavier Demaison et Alice Pol sont chouettes. François-Xavier Demaison aurait pu tomber dans le flic bourru jusqu’à l’os, cliché mais il s’est se montrer compatissant et drôle (surtout avec les passages avec sa fille). Alice Pol est sympathique, même si on la voit pas beaucoup, tout aussi revêche que son collègue.

Bref, une très bonne série française qui m’a maintenu en haleine pendant 8h. Je ne sais pas si c’est le cas mais cela m’a rappelé la 1e saison de la série danoise The Killing, qui est vraiment bien aussi. On y retrouve quelques éléments communs mais seulement sous la forme d’inspiration.

À voir si le cœur vous en dit !

Portez-vous bien !