face-à-la-nuit

Face la à nuit

Bonjour mes petites courses poursuite à pied ! Aujourd’hui, nous allons nous intéresser à Face à la nuit de Wi-ding Ho. Comme souvent, j’y vais parce que l’affiche me parler et puis du cinéma chinois, ça me tente souvent.

Zhang Dong Ling (Jack Kao puis Lee Hong-Chi) est un homme dont la vie est retracée sur 3 nuits à différentes époques de sa vie. Trois nuits qui le conduisent à son destin, pas le plus folichon des destins.

Face à la nuit de Wi-ding Ho

Alors, comme je ne savais pas du tout ce que j’avais voir, j’ai eu beaucoup de mal à comprendre où on allait. En plus, l’affiche montre un jeune donc c’est très étrange de suivre un homme plus vieux pendant bien 30-45min. Puis on passe à ce jeune homme et là, je comprends que c’est la vie du même homme mais en remontant le temps sur 3 événements spéciaux de sa vie. Et là, le film prend son ampleur.

Donc ne faites pas comme moi mais lisez un minimum parfois les synopsis !

Donc, la 1e partie, l’homme mûr diront-nous, est la moins intéressante car très anxiogène et comme on comprend pas tous les aboutissants, on est baladé de scènes en scènes sans trop rien pigé. Mais, l’univers futuriste décrit est pas mal cool.

MAIS, cette 1e partie annonce les 2 suivantes avec brio car on peut suivre et comprendre tous les enchevêtrements des événements et surtout le pourquoi de la fin de la 1e partie. Le film prend tout son intérêt à ce moment-là. Et ça glisse tout seul.

Le film est ce qu’on appelle un film pessimiste. Il vous fera apprécier votre propre vie. Je n’ai pas grand chose à dire au final. Je crois que j’étais plus occupée à comprendre l’histoire qu’à tout analyser. Je sais que j’ai apprécié une musique à un moment de relâchement. Voilà ahah

Si la seule chose qui m’a étonné est le grain du film. Tous les fonds flou ont un puissant grain qui rend l’image très étrange, peut-être même vieille mais qui donne un charme à ce que l’on voit.

Bref, pas un film pour tout le monde. Il faut pouvoir attendre la fin de la 1e partie pour apprécier le tout. Beaucoup de gens sont partis avant. Donc pour les plus curieux·ses !

Portez-vous bien !

Add a Comment

You must be logged in to post a comment