Fini le bouillon

Om manah Shivaya

Om manah Shivaya

Mon cerveau, comme beaucoup d’autres, ressasse. Je vois mes pensées comme une mer de mélasse. Ça bouillonne. Ça remue en permanence. Chaque idée sort de ce liquide poisseux pour venir éclater en surface.

Que c’est fatiguant ! Surtout si c’est pour penser toujours à la même chose, sans s’en défaire. J’ai décidé d’arrêter (youhou). Je me suis mise à la méditation il y a maintenant presque un an, à caler mon esprit sur ma respiration. Cela marchait moyennement. De plus, pour que cela fonctionne relativement bien, il faut déjà être dans un bon schéma mental. Or, c’est rarement le cas quand on cherche à se calmer.

En lisant Mange, Prie, Aime d’Elizabeth Gilbert, j’ai découvert le mantra « Om manah shivaya ». Elle explique qu’il appelle son dieu intérieur (bon ce n’est pas exactement le sens premier, je vous laisse consulter sa vraie signification). Depuis toujours, je crois sincèrement, que nous sommes tous des dieux. Que nous avons créer les dieux que nous vénérons. Cela rejoins assez bien ma vision de la religion. J’ai tout de suite accroché à ce mantra.

Alors je l’ai essayé pendant une séance de jogging. Normalement, c’est un moment où je pense beaucoup, voire même continuellement, au lieu de ne penser que ma foulée. J’ai donc répété, et répété le mantra dans ma tête puis à voix haute. Et bien, ça a fonctionné ! Je n’ai pensé à presque rien d’autre que courir et réciter. J’ai pu courir plus que d’ordinaire et mieux (j’aurai pu me faire encore trois heures de course mais le soleil se couchait déjà, dommage).

Je ne sais pas si ce mantra est magique ou si c’est juste un placebo qui ne marchera peut-être plus dans très longtemps. Mais je suis ravie d’avoir pu vivre cette expérience !

Add a Comment

You must be logged in to post a comment