Le monde de Sweetberry

Les gardiens de la galaxie, vol. 2 // www.sweetberry.fr

Les gardiens de la galaxie, vol. 2

Posté le 26.04.2017 • Salles obscures & petit écran

James Gunn (II)

Avec Chris Pratt, Zoe Saldana, Dave Bautista

26 avril 2017

2h16

Comédie, fantastique

Bonjour mes petites flèches ! Aujourd’hui attardons-nous sur le 2e opus des Gardiens de la galaxie. Petit background : je n’ai trop compris l’engouement du 1 et donc c’était avec des a priori que je suis allée au cinéma.

Starlord, Gamora, Drax, Rocket et Groot sont en mission pour les Souverains. Les souverains sont des êtres imbus d’eux qui possèdent des batteries visiblement très convoitées. Les gardiens les aident pour sauver ses batteries d’une attaque de ver licorne, vu qu’il crache des arcs-en-ciel et que c’est un ver chelou. Breeef. Énervé par le comportement odieux des Souverains, ou plutôt de leur leadeuse, la grande Prêtresse, Rocket vole des batteries. S’en suit une course poursuite jusqu’à ce qu’un mystérieux homme fasse son apparition.

Les gardiens de la galaxie de James Gunn (II)Quelle excellente surprise ! Passé le générique vraiment inutile et looong à en mourir, on rentre dans le vif du sujet. Entendez par là : humour, humour et dérision. Chaque réplique un peu con qu’on rêve de dire dans des situations improbables, ils les font. Ça fuse, ça gratte tout le monde. Le film se moque des situations clichées dont ils s’inspirent. Le film se permet de prendre presque une minute pour une blague dont on connait la chute. C’est assez fort de pouvoir laisser des temps « morts » juste pour une blague.

Et j’ai découvert le personnage de Drax (Dave Bautista) comme ça. Aucun souvenir dans le 1 mais là, il obtient une belle place. C’est vraiment un bon gros bâtard des familles. D’ailleurs tous ceux qui, dans le 1, était derrière trouve une plus grande place dans celui-là. Si bien que Peter (Chris Pratt) et Gamora (Zoé Saldana) passent presque à la trappe. Les personnages comme Yondu (Michael Rooker) et Nebula (Karen Gillan) sont développé-es. On obtient des arcs narratifs plutôt intéressants et forts pour ce genre de production.

Cela permet après une très longue partie de rigolade, de sortir les sentiments plus intimes. C’est bien amené pour une fois, j’ai trouvé. Je m’attendais pas à lâcher autant de larmichettes pour un Marvel ! Des sujets forts comme la mort ou ces êtres qu’on ne voit jamais et qui souffrent de notre indifférence résonnent fort après ces longues rigolades. Même si la mort est un peu disney-ifiée, elle reste présente et c’est de plus en plus rare de voir des gens mourir pour de bon dans les productions blockbusters. Hollywood va jusqu’à ressusciter des franchises mortes depuis mille ans, sûr de leur succès. J’espère qu’ils laisseront cette franchise tranquille (clique pour le spoil).

Car on rigole vraiment beaucoup. Cela fait plaisir. D’ailleurs, le film est hyper coloré et inventif. J’ai trouvé les décors superbes (sauf la planète kitchoune mais c’est fait pour). La Grande Prêtresse en jette un max. Le « méchant » et son arc sont bof bof et très prévisible. Étonnamment, un film de 2h sur seulement les interactions entre les personnages m’auraient suffi. Sauvetage de galaxies, ça va deux minutes les enjeux gargantuesques. C’est vraiment dommage car les moments intéressants, comme toujours, se passe à niveau d’homme et pas niveau dieu ou super-héros.

Les autres points qui m’ont attristé est ce bleu pour la magie encore et toujours utilisé et le nom de Mantis pour la femme « insecte », sérieusement ? Alors que le reste est chatoyant, non faut faire du cliché pile quand ça pourrait changer. Je chipote. Comme pour le 1, je ne suis pas fan du film playlist. C’est bien fait mais c’est un peu trop pour moi. C’est limite si une scène n’est pas écrite autour de la chanson plutôt qu’autour de ses sujets.

Voilà, un opus qui m’a étonné par ces passages comiques. Un film prévisible mais très émotif dans les deux directions (rire et larme). Pour se faire une bonne tranche de lol, je vous le conseille !

Portez-vous bien !

Note cet article :

Comment dire...Peu mieux faireSans plusSympaGénial ! (1 votes, average: 4,00 out of 5)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *