Bonjour mes petits kaiju ! Aujourd’hui, on a rendez-vous avec Godzilla II : roi des monstres, le 2e film pour le MonsterVerse de Legendary Picture et Warner Bris. Alors, ai-je pété une durite parce que maintenant, je suis team Godzilla japonais ?

Mark (Kyle Chandler), Emma (Vera Farmiga) et Madison (Millie Bobby Brown) Russell sont une famille rescapée des cendres de San Franscico, ville détruite lors du précédent film. Mark a disparu faire des photos, Emma planche sur une machine pour « parler » avec les kaiju et Madison suit sa mère. On apprend que Monarch a découvert pleins de grosses bébêtes dans les entrailles de la terre. C’est alors qu’un commando de vilains veut réveiller tous les kaiju pour rétablir l’équilibre. Sans qu’ils ont réveillé un kaiju un peu spécial : Ghidorah. La bagarre pour être le mâle alpha débute alors.

Bon. Bon. Bon. Ce film est en demie teinte sur tout pour moi. On sent une volonté très forte de coller aux Godzilla japonais. On sent qu’ils ont essayé d’être respectueux mais ça pèche presque à chaque fois. Donc je vais essayer d’en parler sans penser à l’héritage et ensuite, pour celleux qui aiment les Gojira, je pourrais me lâcher.

Le film est un divertissement comme on en trouve mille à la pelle. Je l’ai trouvé moins surprenant que Kong : Skull Island qui reste une grosse surprise pour moi dans le genre.

On notera une amélioration dans l’écriture des personnages : iels ne sont plus full-valeur (sans défaut) \o/ je respire. Mark, joué par Kyle Chandler, évolue, Emma n’est pas la scientifique si vertueuse qu’elle croit, il n’y a que Madison qui soit linéaire. Après son rôle n’est pas dénué d’intérêt, on sent que les femmes sont mis en valeur comme dans les Godzilla japonais.

Il y en a beaucoup d’ailleurs ! Et à tous les postes. Colonelle (j’ai surkiffé de le voir écrit comme ça !), pilote de l’air sans en faire des caisses, scientifiques, gamine débrouillarde et autres conseillères. On notera aussi une belle représentation de couleur de peau et de pays différents ! Il n’y qu’au début où Mark était présenté comme photographe animalier et se révèle être meilleur que sa femme dans son domaine, c’est surtout sorti de nulle part, c’est ça qui est gênant.

Bref, les humains donnent plus envie que le premier film. Il y a même quelques moments un peu touchant. Ils ont juste raté pour moi la « révélation/plan des antagonistes » qui auraient pu être giga stylé. Même antagoniste annoncé est d’un cliché (au départ)… puis inutile quand même. Bon.

Heureusement, Ghidorah envoie du lourd puisque c’est notre gigantesque antagoniste. Bon, je suis toujours pour que Mothra soit citée même si j’ai beaucoup à dire sur elle. Et si vous étiez fan de Rodan, je crois pas que le film lui donne beaucoup de trucs cool. Je l’ai trouvé très en retrait ! Et je ne parle pas des trois pauvres autres kaiju censé être un raz-de-marée sur la planète.

Il y a un plan qui m’a, à la fois, bien plu car très visuel et en même temps, me laisse beaucoup de questions quant à sa signification ! Mais j’en parlerai en 2e partie pour celleux qui auraient vu le film. Ce film est long donc il offre pleins de péripéties même un peu trop parfois et pleins de rebondissements.

La chose un peu cool où l’on sent qu’ils font des efforts est qu’ils ont pioché dans divers films pour en sortir des éléments et les mixer ensemble. Ils ont, par exemple, pris l’élément perturbateur de Godzilla vs Destoroyah pour le mettre en dénouement final, ils ont aussi inversé les rôles par rapport à GMK (mais je ne peux pas en dire plus) ou encore utiliser l' »oxygen destroyer » du Godzilla de 1954.

Après, il y a beaucoup d’incohérences voire de choses contradictoires mais comme dans tous films. Il y aussi des clichés qui me font sauter de mon siège genre l’anthropomorphisme alors que TOUT le film tente de donner une explication animale au comportement des kaiju.

Donc voilà, à voir si vous ne connaissez rien à l’univers Godzilla et que vous aimez les divertissements. Pour celleux qui connaissent les Godzilla japonais, je pense que ça sera plus dur pour vous.

On se retrouve dans la 2e partie (juste après le gif) pour celleux qui auraient vu le film et veulent me voir être demie-salée ! Portez-vous bien !

Bon. Bon. Bon. Comme je m’y attendais, et comme j’avais peur, le film tente d’être réaliste voire d’expliquer le plus possible les origines de ces monstres. Comme si c’était nécessaire. Donc au lieu de nous proposer les kaiju de la saga, ils nous proposent des monstres issus des contes et des mythes du monde. Tout ça pour 2 kaiju. What. Is. The. Point ? Autant envoyer Baragon, Biollante ou Battra… ah non, ils les auraient mal géré.

Car si ya bien une déception dans ce film, pour moi, c’est Mothra et Rodan. Je suis pas fan de Rodan mais là, vraiment, à quoi il sert ? Pourquoi en faire des caisses alors qu’on le voit 10min faire des pirouettes dans le ciel et basta ?

Et puis mon bébé chat qui attaque les humains ! D’OU MOTHRA ATTAQUE LES HUMAINS ? QUI ÊTES-VOUS POUR LA RENDRE SI NULLE ? Et bien sûr, quand c’est ses moments de gloire, ils en font des caisses ! Bon dieu, mais pourquoi cette lumière divine ? Elle est juste sage, pas besoin d’en faire je sais pas quoi ! Et même son cri qui est sur-aigu parce que c’est UNE FIIIILLE. Enfin, j’espère pas.

Et je vous passe sur leur design que je trouve vraiment pas fou. C’est bien le réalisme mais ça gâche un peu je trouve. Mothra perd sa petite bouille toute mimi et fluffly et Rodan, je sais pas, je le trouve très étrange. Même Ghidorah j’ai dû m’y faire, et encore, ça passe !

D’ailleurs, revenons sur ce plan devant la croix. J’ai eu du mal avec ce plan comme je disais. Non pas que je l’aime pas mais plutôt, je ne sais pas quoi en penser ou comprendre. Alors voici l’idée qui m’est venu et qui est saugrenu. Ghidorah est le diable, on voit la peinture du Blake d’ailleurs quand on évoque les mythes rattachés à lui, Godzilla est Jésus ou Dieu (?) et Mothra serait la Sainte Vierge d’où la lumière divine. Mais c’est elle qui se sacrifie aussi donc est-ce Jésus ? Bref, voilà.

Mais il y a des choses cool comme le fait qu’on entende Mothra pendant les explosions de Godzilla quand il devient une bombe A. C’est beau car il reprennent bien le concept de mort et de transcendance ! J’aime bien aussi que Godzilla a quelques réactions faciales qui mime le dédain ou la moquerie. Les vieux ont aussi des émotions telles que celles-là. Les 5 premières sont cool car elles suivent les anciens avec les boums puis le cri.

En vrai, il y a encore mille choses à dire mais je commence à m’embrouiller l’esprit. Les détails des scènes disparaissent à force d’y réfléchir. Donc je vais m’arrêter là ! Attendons maintenant de voir ce que Godzilla vs King Kong a à nous proposer !

Portez-vous bien !