Le monde de Sweetberry

Macbeth // www.sweetberry.fr

Macbeth

Posté le 20.11.2015 • Salles obscures & petit écran

Justin Kurzel

Avec Michael Fassbender, Marion Cotillard, David Thewlis

18 novembre 2015

1h53

Drame

Hello bonjour ! Hier soir, je suis allée voir Macbeth et sachant à quoi m’attendre et je ne fus ni déçue ni surprise à part pour l’histoire en elle-même, que je ne connaissais pas. Je ne suis pas une fan de Shakespear je dois dire. Les tragédies ne m’attirent pas de manière générale. Mais ce film avait l’air particulièrement beau et intéressant comme concept. Car le concept est qu’ils ont repris mot pour mot le texte original mais dans un film.

Macbeth (Michael Fassbender) est un nobliot d’Ecosse, qui sert le roi Duncan (David Thewlis). Un traître tente de prendre la couronne, Macbeth s’interpose et tue le traite. C’est alors que des prêtresse du destin lui annonce qu’il sera roi. Macbeth perd la raison courant après le pouvoir et la couronne.

macbethPour le film en tant que tel, c’est vraiment bien foutu. Bon, si tu n’es pas réceptif à la lenteur, à la contemplation et aux textes shakespearien, tu vas faire comme 10% de la salle qui a renoncé après 20min. Le film est extrêmement lent et beau. Les plans sont très très travaillés, autant sur la position des personnages/objets que sur la post-prod où ils ont ajouté des effets de couleur. C’est d’ailleurs la dernière scène qui est la plus forte. L’image est saturé en rouge si bien qu’on ne discerne presque plus les traits des personnages. Plus explicite pour montrer la vengeance et la rage des hommes, on ne fait pas.

Il y a aussi d’autres scènes très intéressantes. Certaines même sont faite pour que l’on se croit au théâtre, le personnage s’exprime face à la caméra, sur un fond d’ombres. Ils ont dû avoir un sacré budget fumigène car la plupart des scènes en sont remplis, donnant une ambiance de songe et de rêve aux tableaux. Car ce sont des tableaux. La musique casse un peu les oreilles, au point qu’à un moment j’ai cru entendre une sirène d’ambulance (non voulu bien sur).

Michaël Fassbender ET Marion Cotillard (n’en plaise aux gens, elles jouent très très bien son rôle et son accent ne choque pas) sont complémentaires et aussi habités l’un que l’autre. Marion Cotillard joue la femme de Macbeth, aussi assoiffée de pouvoir que son mari ; un couple fusionnel, marchant l’un et l’autre pour l’un et l’autre, qui, enchaînés, vont tomber l’un et l’autre. C’est beau ce que j’écris.

Les autres acteurs n’ont pas à démordre : Sean Harris est excellent dans un rôle ambigu, sa femme, jouée par Elizabeth Debicki, a peu de répliques mais cela suffit pour être en empathie avec elle. Et bien sur, Paddy Considine, dans le rôle de Banquo, un ami de Macbeth, est tout simplement simple.

« Où en est la nuit ?
– Elle commence à lutter avec le matin. »

Ce que j’ai bien aimé avec la démarche est que ça m’a fait découvrir Shakespear autrement. Je ne suis pas très théâtre, c’est comme ça. J’ai pu découvrir les vers et le style très geignard des personnages. Me frappez pas mais quand même ! 20min pour se dire si oui ou non, il va embrasser son destin et donc les conséquences puis geindre de remords… mets-toi d’accord s’il te plait.

[spoil surligne si tu connais l’histoire]J’ai été super surprise par la mort inopinée de Lady Macbeth. Je ne m’y attendais pas, et j’avoue que pas comprendre pourquoi ? ni comment ?[/spoil] Au délà de ça, la symbolique de la folie est parfaitement représentée même si elle est explicite. Un beau mythe au fond.

Un film compliqué par sa lenteur mais extrêmement beau visuellement.

Portez-vous bien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *