Bonjour mes petits balais ! Aujourd’hui, partons pour un monde magique avec Mary et la fleur de sorcière de Hiromasa Yonebayashi. Après vu la bande-annonce, j’étais très emballée même si le style est très miyazakien.

Marie est une jeune enfant qui s’ennui dans la campagne. Elle vit avec sa tante, la majordome et le jardinier. Elle fait la connaissance de Peter et ses deux chats. Alors qu’elle découvre la forêt voisine, elle va tomber sur une mystérieuse fleur qui lui donnera des pouvoirs magique.

Mary et la fleur de sorcière de Hiromasa YonebayashiC’était vraiment très très cool ! Même si on sent les mêmes références et design que Miyazaki, le réalisateur a trouvé son histoire et son intrigue. Et avoir les mêmes références n’est pas un mal. Cela permet d’avoir une femme forte qui sauve le jeune homme, un lien à la nature, le respect des choses ou encore une foule de détails à voir.

J’ai beaucoup aimé les évolutions de Marie. Ils sont assez réalistes. Et la morale n’est pas si mal que ça. Même si j’aurais préféré autre chose, mais j’aime l’idée de la magie. Les antagonistes sont très cool car pas manichéens. Iels se sont perdu-es dans leur vision. Ce qui arrive.

Il y a beaucoup de symboliques classiques comme celle évidente de la forêt et des chats. Mais ici les cheveux roux et les sorcières sont positifs ! C’est chouette. D’ailleurs, la fleur des sorcières serait comme la pierre philosophale dans leur monde, même s’il mentionne cette pierre et surtout les trois couleurs et l’ordre qui lui sont attachés. Ce qui m’a fait rire.

La musique est très sympa aussi ! Il y a un motif grâce à un instrument que je n’ai pas forcément identifié qui donne un timbre magique et mystérieux à la bande-son. Certains plans sont hyper réalistes alors que le style global est plutôt élastiques, comme dans le Château ambulant ou Naussica.

Bref, un très bon film d’animation que je vous recommande si vous aimez le genre ! Puisse votre séance ne pas être perturbé par quelqu’une qui a passé 10min sur ses mails !

Portez-vous bien !