Bonjour mes petits Shinkansen ! Aujourd’hui, le nouvelle Mamoru Hosoda que j’attendais impatiemment car c’est un excellent réalisateur de film d’animation avec donc Miraï. Je vous conseille d’ailleurs toute sa filmographie !

Kun (Moka Kamishiraishi) est un jeune garçon qui vient d’accueillir sa petite soeur, Miraï (qui veut dire avenir)(Haru Kuroki) qui vient de naître. Sauf que, il a dû mal à apprécier cette chose qui lui prend l’amour de ses parents et leurs attentions. Heureusement, des phénomènes magiques le transportent auprès de personnes de sa famille passées et futur pour l’aider à franchir ce cap difficile dans la vie des enfants.

C’est un film qui parle aussi bien aux enfants, qu’aux nullipares et aux parents ! Et c’est assez fort pour le souligner. Pour les enfants, le thème de la jalousie, d’accepter l’autre et le manque d’une situation terminée sont des thèmes brillamment traités. Tout au long du film, on sent ou re-sent ce que c’est de se penser moins aimé ou abandonné. Et c’est très cool de voir Kun évolué sur ces questions-là et d’autres grâce aux personnages qui viennent le voir.

Pour les nullipares, on rit et on compatit de la situation, avoir un bébé et tout ce que cela implique. Mais aussi de la bravoure et de la patience qu’il faut pour être un·e parent·e.

Pour les parents, c’est un bel hommage à ce passage pleins de doutes, de failles, de volontés de réussite et bien sûr d’abnégation. D’ailleurs, le couple a des interactions très japonaises mais cela parle aussi aux Français·e dans les thèmes généraux. Le père en prend plein pour son grade au début et c’est bien vu !

Le trait est très similaire aux autres Hosoda. Il est immanquable et surtout très reconnaissable. Rien à dire. Même l’utilisation de la 3D n’est pas choquante (comme dans Summer Wars même si ça s’expliquait plus dans celui-ci).

Bref, un excellent film d’animation que je vous recommande. Allez-le voir avec vos yeux d’enfants et votre compassion pour les personnages quelquiel soit et ce film vous ravira !

Portez-vous bien !