Le chat de Schrodinger

Le moi est quantique

Le moi suit les lois du quantique. Cela m'est apparu comme une évidence lorsque je lisais "Où tu vas, tu es" de Jon Kabat-Zinn . Explications (un peu beaucoup vulgarisé bien sur) [caption id="" align="alignright" width="330"]Le chat de Schrodinger Le chat de Schrodinger par http://mediacdn.snorgcontent.com[/caption]

La superposition des états

Qui peut dire dans l'absolu "Je suis timide" ou au contraire "Je suis courageux" ? Dans n'importe quelle situation ? On peut avoir une tendance à la timidité mais pas forcement dans toutes les situations. On peut être courageux sauf face à certaines personnes ou dans un cas particulier. L'exemple du chat de Schrödinger permet de bien comprendre ce phénomène en quantique. Vous connaissez sûrement cette hypothèse. Un chat est placé dans une boite où un dispositif radioactive doit se déclencher et tuer notre pauvre ami le chat à un instant aléatoire, donc non déterminé à l'avance. Tant qu'aucune personne n'ouvre la boite, le chat est mort et vivant à la fois puisqu'on ne peut pas dire dans quel état il se trouve. On appelle "fixation de l'état" le fait de pouvoir enfin dire s'il est vivant ou mort. ...
God Bless Amercia de BBobcat Goldthwait

God bless America

God Bless Amercia de BBobcat Goldthwait Aujourd'hui je vais vous parler de God bless America de Bobcat Goldthwait. Au départ, je n'avais pas prévu d'aller le voir mais mon ex m'a dit "viens, on va voir au ciné ce qu'il y a" et m'a emmené voir ce film. ...

Wrong de Quentin Dupieux

Wrong

Wrong, un petit film peu cité dans les médias qui mérite pourtant une certaine attention. Wrong raconte l'espace d'un instant la vie torturée d'un homme qui vient de découvrir que son chien a disparu. Paniqué, il se met à sa recherche, bientôt contacté p ...

Bruce Lee citation

La fin du monde a lieu plus tôt ☠

[caption id="attachment_1251" align="alignright" width="300" caption="Quel homme ce Bruce Lee"]Bruce Lee citation[/caption] C'est la crise. La crise émotionnelle. Je vais, comme à mon habitude, quitter le monde réel pour mon monde. La réalité n'a jamais été ma copine. C'est une guerre. Une guerre psychologique entre elle et moi. Mais comme je ne sais pas me battre, que je suis faible, j'abandonne. Et je fuis. Tout le monde me dira "mais non, bats toi". Je suis fatiguée de me battre, ça va faire plus d'un an que je me bats, pour différentes raisons et aucune n'a fonctionné. Je renonce lentement mais il faut savoir reconnaître sa défaite. Preuve d'humilité. C'est facile de dire bats-toi quand vos propres murs sont la. Tous les murs que j'avais bâti pendant un an se sont effondrés les uns après les autres. Des murs d'amitié, protecteurs et chaleureux, des murs psychologiques, des murs émotionnels. J'étais bien entourée. Ils ont chu. Et je leur en veux d'avoir explosé. Je sens maintenant, à nouveau, l'air froid de la réalité. J'ai essayé de m'habituer à la solitude mais je n'y arrive pas, je suis un animal sociable, j'ai besoin d'interactions humaines fréquentes et à double sens. ...