Le monde de Sweetberry

Premier contact // www.sweetberry.fr

Premier contact

Posté le 13.12.2016 • Salles obscures & petit écran

Denis Villeneuve

Avec Amy Adams, Jeremy Renner, Forest Whitaker

7 décembre 2016

1h56

Science-fiction

Bonjour mes petits hectapodes ! Aujourd’hui, on discute de Premier Contact, le nouveau Denis Villeneuve. J’aime beaucoup ce réalisateur, j’avais adoré Prisoners. Il s’essaye à la science-fiction, et comme avec District 9, j’en redemande.

Louise est professeure de langue et sûrement chercheuse en la matière. Deux jours après l’arrivée en douze points de vaisseaux spatiaux, l’armée vient la chercher pour communiquer avec les aliens. Apprendre les langues humaines est une chose mais communiquer avec une autre forme de vie est un poil plus complexe. Alors alien ami ou ennemi ?

Premier ContactLes films de SF sans violence sont rares. Très peu comme District 9 font état d’aliens pacifiques. La science-fiction moderne tend plus à détruire l’humanité que d’offrir un vrai contact avec d’autres sortes de vie. Premier contact fait partie de cette deuxième catégorie.

Plus qu’un film d’alien, c’est un film sur l’échange et la compréhension mutuelle. Il faut donc du respect et cessez de voir l’autre comme un potentiel danger. C’est un des points soulevés du film : voir la menace sans tenter de la comprendre avant. Il y a douze vaisseaux donc douze parties de terre touchées par les aliens. Chacune réagit souvent sa propre culture.

Le film nous enseigne que la langue façonne les peuples, le caractère. Il est vrai que chaque langue dévoile des détails et des coutumes sur son peuple. Certaines langues ont plus de mot pour amour que pour guerre ou certaines vont pouvoir décrire toutes les sortes de neige ou toutes les formes d’un dromadaire. La langue est une façon d’accéder à la culture.

La langue est donc au cœur du film. On découvre la langue écrite des aliens et elle est magnifique. Remarquable travail de recherche et de finesse pour ce mode de communication. Tout comme la recherche sur le vaisseau, à la fois impressionnant et humble. On est loin d’Indépendance Day.

Il y a un bon choix dans le casting. Louise est jouée par Amy Adams, qui campe à la fois la force et la peur de devoir côtoyer des aliens. Épaulé par Jeremy Renner qui n’est là que pour donner la réplique, son rôle est minime, il n’a qu’un moment de gloire. On a un Colonel, Forest Whitaker, qui comprend tous les parties et tente le compromis avec tout le monde. C’est un rôle assez neuf. Un soutien. Les aliens sont choupitrognon.

La musique et l’ambiance sonore est super. La musique souligne les plans avec grâce et élégance. L’ambiance sonore rattrape toutes les explosions des autres du genre. Pas besoin d’en faire des caisses pour se sentir petit, il suffit d’un bon ingé son. Les images sont belles, douces et poétiques. Surtout pour les apparitions des aliens.

Bref, comme attendu, un excellent film de science-fiction qui nous change des classiques destructions de la Maison-Blanche.

Portez-vous bien !

Note cet article :

Comment dire...Peu mieux faireSans plusSympaGénial ! (1 votes, average: 5,00 out of 5)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *