Bonjour ! Je suis en retard sur plusieurs critiques, souvent parce que je n’ai pas des masses de choses à dire. Mais un petit article groupé est une bonne idée car il y a pour tous les goûts et surtout une recommandation forte pour le premier :

Le Petit Prince

Le-Petit-Prince_Affiche-temporaire_12-maiBasé sur l’histoire de Saint-Exupéry, le film se permet une mise en pratique et une histoire supplémentaire pour étayer les propos du livre pour enfant.

Une jeune fille dont le destin est tracé par sa mère, découvre l’aviateur qui va lui raconter l’histoire du Petit Prince. Ceci va ouvrir les perspectives de la jeune fille et lui montrer les joies d’un univers imaginaire riche et fort en leçon.

Ce film traite en profondeur la mort, la perte malgré l’attachement créé. Le Petit Prince peut rester pour certains une histoire terriblement loufoque, sans queue ni tête mais ce film arrive à l’expliquer tant en gardant le matériaux de base. La première partie du film est extrêmement belle. Les images en stop motion pour raconter le conte, contraste de beauté avec le 3D un peu fade du reste du film. Les doubleurs (Vincent Lindon, Vincent Cassel, Marion Cotillard et André Dussolier) anime merveilleusement bien les animations en papier même s’ils ont parfois que deux phrases à dire. Le renard reste le personnage le plus beau.

Puis passée l’histoire classique telle qu’on l’a connait, le film part dans une mise en pratique des enseignements du livre, comme pour les expliquer. J’ai trouvé cette partie forcément moins intéressante sur le plan scénaristique car c’est très déjà-vu et politiquement correct. Mais ça reste une bonne partie. Elle respecte le livre et permet de donner une dimension réelle à tous les personnages des astéroïdes. Chapeau pour ce point.

Bref, un très beau film autant graphiquement qu’émotionnellement. À voir !

Amy

Amy-Flm-011Documentaire sur la vie d’Amy Winehouse. Documentaire assez étrange puisqu’il a pris le parti de ne pas montrer ceux qu’ils interviewaient. Il faut donc être.constamment en train de lire sur les côtés pour savoir qui parle. Ce n’est pas très dérangeant, il faut juste s’habituer.

Comme on peut s’y attendre, Amy Winehouse était très fragile pour la célébrité et surtout pour supporter l’acharnement médiatique. Couplé à ça un problème avec son père et donc les hommes en général, on obtient quelqu’un qui s’est détruit à petit feu jusqu’au jour où la lucidité l’a emporté sur la vie.

C’est assez poignant de plonger dans son monde. Partir d’une enfant rigolarde, aimant le jazz comme sa vie, ne vivant que pour ça et arriver à une femme qui tient sur un fil, harcelée par les paparazzi et les commentaires pourris sur ces consommations d’alcool ou de drogue.

Comme beaucoup d’artistes qui se sont enflammés en quelques années, les poètes maudits, elle a trouvé refuge dans l’alcool et la drogue. On découvre cette descente aux enfers. On découvre aussi l’origine des morceaux connus comme Rehab ou Back to Black, car elle n’a pu écrire que sur ce qui lui est arrivé.

À voir si vous aimez les documentaires ou l’artiste.

Ted 2

ted_2Un film placé entre mauvais goût/blague de beauf et bonnes trouvailles.

Ted, l’ours en peluche vivant, se marie avec la caissière du 1e opus. Le couple bat de l’aile et pour s’en sortir Ted propose à sa femme d’avoir un enfant. Mais Ted n’a pas de bite et donc ils doivent trouver une solution.

Je pense que le 1e était plus drôle mais ce film reste quand même un bon moment. Il a des scènes cocasses et d’autres gênantes dans le style « pipi/caca ».

Un nouveau personnage fait son apparition jouée par Amanda Seyfried, une jeune avocate et junkie. Elle est sympa et apporte une petite marrante et fraîche même si elle reste assez cradotte dans le genre. C’est bien, les femmes ne font pas caca papillon.

Rien de plus à dire. Une comédie pour des dimanches pluvieux.