Chaudement recommandée par deux amis (merci les gars !) après les avoir tanné avoir écrit mon article sur Constantine, j’ai fini par regarder la série Supernatural (de Eric Kripke, commencée en 2005). Je l’avoue, j’ai lutté pour regarder la saison 1. Pour pleins de raison : je les avais en français et le doublage était super niais, passer de Constantine à une série plus jeune était dur et j’avais très peur des clichés (qui sont nombreux).

Mais finalement, j’ai bien fait de m’accrocher. J’en suis à la saison 4 en un mois et je vais pas bien si je n’ai pas ma dose régulière !

Supernatural suit les aventures de deux frères dont la mère est morte à cause d’un démon aux yeux jaunes. Leur père fou de douleur a passé sa vie à le pourchasser, apprenant au passage à ses fils à se battre contre les forces démoniaques. Ils sont devenus des chasseurs, résolvant des cas étranges d’esprits vengeurs, de fantômes, de vampires etc. Mais en deçà de leur vie mouvementée, un terrible secret entoure le plus jeune des fils, Sam Winchester (Jared Padalecki). Aidé de son frère, Dean (Jensen Ackles), ils vont percé ce mystère qui les mènera jusqu’en enfer (roulement de tambour et éclairs dans le ciel).

Voilà, l’histoire est bateau mais la force de la série c’est la complexité des personnages et l’attachement qui vient peu à peu. Je me souviens que pour la 1e saison j’ai plus aimé le caractère de Sam puis à la deuxième celle de Dean pour un ex-quo, chacun ayant sa particularité (après vient Castiel, mais lui il avait gagné par avance <3). Car les personnages évoluent selon les circonstances et c’est cool. Le meilleur exemple est le père : très très inutile dans la saison 1, il commence à prendre son intérêt milieu saison 2. Après, il reste une tonne de clichés qui peuvent être relou mais je passe ce détail : il y a des clichés dans toutes les séries et films mais pas autant que dans le Septième fils.

Ce que j’aime beaucoup aussi c’est le fait que les auteurs passent leur temps à changer la façon dont un épisode va se dérouler. Comme à chaque épisode, ils sont sur une « affaire » (chasser du démon ou renvoyer un esprit chez lui), cela pourrait rester toujours la même chose mais non, ils font attention à varier l’arrivée du cas, son enquête, sa résolution, disséminant des indices pour les futures saisons. Et pour finir, certains épisodes, disons 2 par saison, sont très très drôles. L’affaire laisse du mou pour des sketchs toujours cocasses, l’épisode de la patte de lapin est un super exemple.

lost-my-shoe

Et c’est là qu’intervient L’épineuse question du spoil ! (il n’y en aura pas, vous inquiétez pas)

J’ai pas voulu attendre de savoir. J’ai regardé sur internet, à la 2e saison, ce qui allait se passer. « Mais tu es folle » me dirait certain. C’est probable mais j’ai une autre vision de ce fléau mondial et terrible qu’est le spoil.

Hier j’ai vu le dernier épisode de la saison 3. Je savais ce qui allait se passer et pourtant, je me suis bien amusée, je n’ai pas été déçue ni même trouvée ça nul de voir ce que je savais déjà. Pourquoi ? Parce que j’ai eu beau savoir la chute, je ne savais pas comment cela allait arriver ni même pu prévoir certains détails. J’ai même pu apprécier voire savourer les moments de loose ou de succès des perso plus forts car je savais l’issue.

J’avoue que j’ai dû mal à comprendre que l’on puisse devenir hystérique lorsque je raconte le synopsis d’un film. Bon dieu de merde, si on me demande comment est un film je vais pas me cantonner à « bien » « pas bien ». Il y a des films impossibles à résumer sans dévoiler que le héros est blond. Souvent ça n’a aucun impact sur l’histoire. Et ça m’énerve encore plus de savoir que ça n’aura pas d’impact (puisque j’ai vu le film) et que l’autre se met à hurler « NE ME SPOILE PAS ».

Pourquoi tu demandes alors ? Et qu’est-ce que ça peut faire aussi de savoir un détail sur 1h30 de film ? Moment prétentieux. Peut-être que c’est trop se cantonner à une histoire qui fait du spoil un monstre. Quand je regarde un film, il y a l’histoire mais aussi l’ambiance, le jeu d’acteur, la musique, l’image enfin plein de choses que l’on ne peut pas spoiler ! Regardez peut-être plus loin que seulement ce qu’on pose sur l’écran. Pour moi le cinéma n’est pas moins actif que la littérature. J’ai bien souvent plus d’idée d’histoire après un film qu’après avoir terminé un livre.

Nombre de films que l’on m’a spoilé sans faire exprès ou nombre de films où j’ai voulu connaitre la fin et que j’ai ensuite vu ne m’a jamais gâché mon plaisir. Je fais attention à ne jamais dévoiler les vraies intrigues des films dans mes chroniques (ou je le signale) car oui je comprends parfaitement que l’effet de surprise est vraiment cool. Mais parfois ça n’a pas lieu d’être et faudrait juste se détendre. Surtout que je connais la fin probable de Game of Throne alors attention à vous !

Je vous recommande chaudement, à mon tour, la série Supernatural parce qu’elle fait passer le temps, elle est pas prise de tête, elle varie dans les genres (suspense, action, comique, tragique) et surtout elle dure dix saisons voire onze, de quoi vous occupez un moment ! Portez-vous et la santé surtout !

Youpi une nouvelle année !

Ps : Castiiiiiiel <3