Quand on rate une séance de ciné parce qu’on caressait mille chats a pas pensé à arriver plus tôt pour pas perdre sa résa (MERCI UGC, je paye 35e du mois pour qu’on me vire mes réservations alors que le film a pas commencé grrrr), on reste souvent comme des idiots à chercher quoi voir à la place. Viens les choix cornéliens. Avec mon ex, on avait pu découvrir Fantastic Mr. Fox et c’était plutôt cool ! Là c’était plutôt Taken 3. J’avais détesté le 1 mais bon, fallait lui donner une chance de se racheter.

Bryan Mills (Liam Neeson), ancien badass (laissez tomber il sait tout faire) mène une vie pépouze à Los Angeles avec sa fille et son ex-femme qui a des problèmes de couple. Un jour, il la retrouve morte chez lui et les flics viennent pour l’arrêter. Mais ! Qui que soit qui ait tué son ex-femme, il va les retrouver et ça va chier !
taken-meme

On rigole pas avec Liam

Merci à moi-même pour ce pitch de fou.

Le rideau s’ouvre (métaphoriquement) et là bam premier mort. OK ! Ils ont pas le temps dans ce film. Et pourtant, les 30 premières minutes sont dignes d’une pub pour des agences immobilières, c’est happy, c’est vie de famille, anniversaire, petit golf, petits poivrons. Bref, plus belle la vie à Los Angeles. Et puis tout a coup, les flics, ça tire, ça saute sur les toits, on comprend plus rien. Et ça revient normal et calme. Ça va être ça tout le film. Mou, action, mou, action. L’intrigue avance à l’arrache parce que l’histoire de pourquoi elle est morte est tellement bateau et nulle que ce n’est pas le sujet du film.

Le sujet du film c’est la vieillesse. Comment un personnage vieux peut marave autant de monde et être invincible ? Bref, on est pas là pour la cohérence, on est là pour casser de la bagnole. Yeah. Mais sinon c’est assez drôle, ils ont même fait une référence au premier du nom qui avait valu un meme sur les internets. J’ai bien aimé parce que c’est tranquille, on rigole bien et pour la scène de la bagarre en zlip, fallait oser.

Je le recommande pour un dimanche pourri quand on s’est plus quoi faire de sa carcasse mais sinon, vous êtes pas obligé de le voir, vous ne manquez rien.

Portez-vous bien !