Bonjour mes petites casques audio ! Aujourd’hui, direction le Danemark avec The Guilty de Gustav Möller. Un thriller qui m’a eu l’air pas mal, pis les danois savent faire du cinéma donc bon.

Asger Holm (Jakob Cedergren) est un policier qui est mis dans le service du 112, le service d’urgence de la police. Il doit répondre par téléphone aux urgences. Alors qu’il s’ennui, un appel plus que suspect va le sortir de sa torpeur. Va l’en sortir un peu trop si bien que va passer sa nuit à résoudre cet appel.

The guilty de Gustav MöllerCe film est donc un thriller/policier bien bien écrit et tendu ! Exactement ce que je m’attends d’un film danois. Ils sont forts quand même ! Le film est un huit clos car on ne verra presque personne d’autres qu’Asger et ses collègues proches (dans la même salle). Tous les interlocuteurs seront des voix. Comment poursuivre une enquête qu’avec des voix ?

C’est toute la force de ce film qui arrive à nous maintenir dans le suspense alors que nous ne voyons rien. On ne peut que remplir les silences avec notre imagination.

Le design sonore est bien entendu hyper soigné. Les bruits sont amplifiés ou masqués en fonction de l’émotion du héros. On est au même niveau que lui. Si bien, qu’on se mange les claques scénaristiques les unes après les autres. Que ce soit pour l’enquête ou le fil secondaire de l’intrigue, on est capté du début à la fin. Et comme c’est nordique, ça ne prend pas le dos de la cuillère. Le film est un drame, un double drame où le héros est semblable à l’antagoniste. Et comme on est dans un film, cette aventure va faire changer le héros.

La réalisation est minimale pour porter l’attention sur le son plutôt que sur l’image. L’acteur joue très bien et les autres sont très bons vocalement !

Bref, à voir pour vivre une expérience à part entière.

Portez-vous bien !