Bonjour mes petits glands de moulure ! Aujourd’hui, on s’attaque à un film de poltergheist hyper malin (à dire avec l’accent du sud), The little Stranger. Pour celleux que le mot fantôme effraie déjà, sachez que c’est plus un film psychologique et de tension que d’horreur. Ça fait pas trop peur.

Le docteur Faraday est revenu dans sa région d’enfance pour exercer son métier. Il reçoit un coup de fil un jour pour aller examiner la servante d’un château qu’il a vu étant petit. Et il est fan de cette maison. Si bien qu’il va entrer dans la famille pour remplir le manque qu’il a depuis l’enfance. Sauf que, la maison semble habitée par les vivants et les morts.

The Little Stranger de Lenny Abrahamson

Ce film est super intelligent sur le traitement habituel des fantômes ! Ici, les entités sont discrètes, elles ne semblent pas déranger. Même si l’intrigue va me faire dire le contraire. On y parle de certains fantômes qui restent mais qui sont amicaux. Mais on évoque aussi une autre sorte de fantôme mais là, je vous laisse la découvrir !

L’image est belle. Les plans sont étranges mais donnent une ambiance assez folle à ce film lent. Le temps du film est à taille humaine. J’ai adoré ce film car il arrive à nous emmener dans ce manoir à l’abandon avec envie et facilité.

Et comme c’est un film psychologique, les personnages sont vraiment intéressants et iels sortent tous des clichés habituels.

Domhnall Gleeson est terrifiant dans ce rôle de médecin coincé du cul, qui a oublié l’humour dans sa vie. Homme de science, il a dû mal à croire aux histoires de fantômes. Alors que Charlotte Rampling qui joue la mère Ayres, vit avec le fantôme de sa fille tout à fait normalement. Les deux enfants sont au milieu de tout ce bazar. Caroline, Ruth Wilson, tient la barre et son frère, Will Poulter, tentent de ne pas tomber dans la folie.

Je pense qu’il y a beaucoup de symboles, les plus flagrants sont le miroir, le feu et les décors en arrière-plan qui parle pour les personnages. Mais comme c’est un film à twist, si on peut dire, c’est un film à revoir pour comprendre chaque choix de cadrage et de montage. Je crois que j’ai commencé à comprendre la fin grâce au montage (qui est génial pour une scène qui mêle présent et passé).

Bref, un très bon film sur les fantômes et qui ne fait pas peur !

Portez-vous bien !