J’adore le Japon, sa cuisine et naturellement les udons : des grosses pâtes blanches faite de farine de blé très souvent dans un bouillon chaud (mais il existe une recette froide). Il y a, à Paris, le restaurant Sanukiya qui en fait des très bons mais je ne me souviens pas s’il y avait des udons végétariens. Mais Paris c’est loin et le restaurant est pas donné. J’ai donc essayé de faire mes propres udons.

Le dashi

Le premier ingrédient pour faire des udons (à part les udons) c’est le bouillon, appelé dashi 出汁. Le dashi est normalement fait à partir de poisson seché, la bonite et d’algue, le kombu. Mais comme j’ai dis végétarien, il faut remplacer la bonite par le shiitake, un champignon japonais.

Pour 1l de dashi

  • 1 shiitake ou une poignée de shiitake sechés
  • 5cm d’algue kombu seché
  • 1l d’eau

Il y a deux façons de faire le bouillon.

Version longue : mettre le(s) shiitake et l’algue dans l’eau et laissez infusez toute la nuit. Le bouillon doit juste être réchauffer un peu et c’est prêt.

Version courte : mettre le(s) shiitake et l’algue dans l’eau pendant 2h et faire cuire à feu doux pendant 10min.

Un bon couteau et des champignonsVous avez votre dashi ! Le dashi sert pour beaucoup de recette : ramen avec du miso en plus, bouillon aux soba, tempura (beignet de légumes) et toutes les soupes.

Maintenant que vous avez votre bouillon, vous pouvez y ajouter toutes sortes de choses. Pour ma version, j’ai ajouté :

  • un peu de sauce soja dans le bouillon et du sucre car c’était trop salé pour moi,
  • les shiitake utilisés pour le bouillon sauté au wok, idem pour l’algue,
  • carottes et courgettes
  • et de la ciboulette

J’aurai pu mettre des dés de tofu ou pour les non-végétarien, faire de fines tranches de boeuf ou de canard aller-retour. J’ai aussi  fais des tranches fines d’omelette. Voici la recette :

Variante de l’omelette japonaise

La cuisine japonaise c’est un peu « récupère tout ce que tu peux ». Pour faire cette omelette, il faut :

Omelette fine (2 personnes pour des udons, 1 pour un plat classique)

  • 5cl de dashi
  • 1 cuillère à café de sauce soja
  • 1 oeuf
  • 1 filet d’huile d’olive (ou de ce que vous aimez)
  1. Mélanger le tout et fouetter un peu le liquide.
  2. Faire chauffer une poêle avec un peu d’huile
  3. Verser un peu de préparation comme pour faire une crêpe
  4. Retournez la crêpe lorsqu’elle est cuite dessous
  5. Cuire l’autre face à peine 2min
  6. Réservez et couper des lamelles d’omelette

A ajouter dans votre bouillon. Plus qu’à cuire les udons comme indiqué sur le paquet, mettre tous les ingrédients dans un bol puis verser le bouillon dessus et déguster ! Je pense que l’on peut faire la même recette avec des sobas et d’autres ingrédients. En faite, c’est comme pour la soupe miso, dont peut-être un jour je vous parlerais, chacun sa recette, chacun ses ingrédients, chacun ses envies du moment. Le tout est que ça soit bon et beau à voir. La cuisine japonaise repose sur ces deux principes. L’esthétique d’un plat est primordiale pour eux.

Voilà, j’espère que cette (ces) recette(s) vous ont plu. J’ai adoré essayé ce plat, car la cuisine pour moi est toujours un moment de découverte et d’aventure. On sait jamais si on va y arriver et on découvre toujours quelque chose, y compris sur les autres cultures !

Portez-vous bien et bon appétit !

Udons pour 2

Avec des bols pas du tout adaptés, ça se fait quand même !