Bonjour mes petits lycampires ! Aujourd’hui, on parle du dernier de la sage Underworld : Blood wars. J’aime beaucoup cette série, peut-être pour son côté combat relativement épique ou pour son côté symbole-cliché assumé. Bref, c’est parti pour une rapide critique subjective !

Selene (Kate Beckinsale) a tout perdu (son clan, son enfant, son lycan de copain). Elle se fait pourchasser par les lycans qui pensent pouvoir obtenir la localisation de sa fille : Eve, la pure hybride. Marius (Tobias Menzies), le nouveau chef des loups-garous, ressemble les meutes pour pouvoir attaquer l’un des derniers bastions vampires. Selene est appelée par le Conseil pour qu’elle les sauve de cette menace.

Underworld : Blood WarsDur de résumer les mille intrigues qui se mêlent, se démêlent et se résolvent au cours des films. En même temps, cela fait un bail entre les deux épisodes dernièrement sortis. Comme dit dans l’introduction, je ne sais pas pourquoi j’aime cette série car elle est bourrée jusqu’à l’os de clichés (bonjour dualité crue du blanc et du noir). Mais parfois jaillit une écriture neuve et inattendue, mais si elle reste prévisible.

Certains personnages sont manichéens et certains autres sortent du lot un peu étonnamment. Ici, ce sera Varga, moins con que prévu et la cheffe des blancs qui n’a rien de spécial et pourtant on en fait des caisses. Mais ça passe. Le personnage de David, joué par Théo James, qui joue aussi dans Divergente, a beaucoup fait rire à son arrivée. C’est vrai qu’il joue toujours le même gars. Le suiveur de la femme forte.

Mais malgré des improbabilités, j’ai aimé ce film. Certains retournements, certains combats m’ont filé la chair de poule. Les combats « s’approchent » des combats des films chinois, les capacités vampiresques permettent des chorégraphies fortes sympathiques.

Je crois que j’aime l’univers. Depuis le premier film, les règles tacites sont claires. Elles évoluent forcement mais elles restent toujours expliquées. Plus qu’à les accepter pour se laisser aller à ce monde en bleu et noir.

Bref, divertissant comme les autres de la saga.

Portez-vous bien !