Bonjour mes petits incendies de forêt ! Aujourd’hui, nous allons découvrir le premier long-métrage d’un acteur qui m’étonne, Une saison ardente (Wildlife en VO) de Paul Dano.

Joe (Ed Oxenbould) est un jeune adolescent qui vient d’emménager avec ses parents dans une ville du Montana. Son père se fait virer et sa mère (Carrey Mulligan) choisit de prendre un petit boulot pour continuer à avoir un salaire. Mais Gerry (Jake Gyllenhaal), le père, part combattre un feu de forêt sans crier gare et faisant valser l’harmonie du foyer.

Ce film est particulièrement doux alors qu’il parle de sujets assez fort mine de rien. Paul Dano a utilisé une très belle mise en scène et un étalonnage qui donne à son film une nostalgie onirique. Les paysages et les décors sont vraiment très beaux.

Il a aussi réussi à diriger deux pointures du genre : Carrey Mulligan et Jake Gyllenhaal. Ces deux acteurices sont vraiment bons, comme dans tous les films que j’ai vu d’elleux. D’ailleurs c’est pour le réalisateur et les acteurices que j’ai décidé d’y aller. Je n’avais aucune idée du synopsis.

C’est un film nostalgique, qui parle d’un moment très précis, d’un contexte très précis. Les années 80, dans le Montana, une famille explose. L’histoire est donc basée sur ces personnages et sa lenteur. Si vous n’êtes pas sensibles à ces histoires, passez votre chemin. Personnellement, j’aime beaucoup ce genre de film. J’aime rentrer dans l’intimité et la routine.

D’ailleurs, ce qui m’a le plus étonné est le personnage du fils qui subit. Son caractère est le plus malléable possible, il ne prend parti pour presque rien et on ne sait jamais ce qu’il pense vraiment. C’est très étonnant.

Bref, j’ai vraiment aimé ce premier film ! Je vous le recommande si vous aimez les belles images et les histoires « loupe ».

Portez-vous bien !