Bonjour mes petits symbiotes ! Aujourd’hui, c’est la folie ! Mon personnage Marvel favori incarné par mon acteur fétiche, je dois dire que c’est noël ! Nous parlons bien de Venom. Mais autant d’attente peut faire mal. Voyons voir ça.

Eddy Broke (Tom marvelous Hardy) est un journaliste de terrain. Il fouine et enquête partout où il y a des salauds. En parallèle, Life Fondation, une entreprise pas si vertueuse, récupère un vaisseau spatial chargé de symbiotes, des aliens qui ne peuvent survivre sur terre qu’en parasitant un hôte. Eddy va enquêter sur cette entreprise, ce qui le fera chuter à tous les niveaux de sa vie. Mais Venom, un des parasites, attend son heure.

Venom de Ruben Fleischer

Bon dieu, j’ai eu peur ! Ça commençait pas de manière fo-folle. Mais Tommy me semblait hors de lui, comme s’il avait fait ça pour la thune (c’est peut-être le cas). Mais à un moment ça décolle et là, ça devient vraiment cool ! Surtout parce qu’il l’un des meilleurs acteurs pour jouer la folie <3 (Bronson notamment, à voir)

Et… c’est l’instant où je raconte ma vie. Je ne connais pas vraiment Venom mais son design et le fait qu’il soit un antagoniste me plaît bien. Et avant de savoir tout ça, j’ai créé deux personnages de roman qui ont certains rapprochements.

Comme par exemple, le fait que Venom parle à son hôte et se moque de lui. Mais aussi l’enveloppe corporel et l’animalité. Le film gère très très bien le début de la cohabitation. On y croit car Eddy ne comprend pas ce qui lui arrive et tente de garder la face. Petit cri magique devant un miroir <3 Je crois que cette scène a fait décollé la salle pour la suite, les gens ont ri ensuite. Et donc, ça fait très étrange de voir son personnage prend vie au cinéma, ça m’a donné envie de me replonger dans cette histoire !

Le fait que Tom Hardy incarne Eddy rend le personnage encore plus chou et fait un contraste fort avec Venom. La tête de chien battu de Tommy casse l’aspect monstrueux de la créature.

Une des plus belles scènes est quand la copine d’Eddy voit Venom et Eddy vient vers elle en voulant s’excuser. Elle lui dit qu’il est malade et lui répond, en la coupant : « J’ai peur ! ». Un personnage homme qui n’a pas peur de perdre pied et surtout l’accepte et le dit à celle qu’il aime encore, un personnage bien écrit car réaliste !

J’ai d’ailleurs adoré le sourire et la folie tranquille de Venom. Pour moi, ils ont bien designé le symbiote.

Le truc qui m’a empêché de rentrer dans le film a été la musique, que j’ai trouvé vraiment pas terrible. Les sons sont classiques et parfois pas du tout cohérents. L’autre chose qui m’a pas transcendé est la réalisation au tout début, quand tout va bien. Peut-être que le réal est meilleur quand c’est le chaos, et encore… La caméra est trop cutté, on ne comprend pas grand chose aux combats. Même si le combat final a un peu de gueule (ce mot n’est pas anodin). Et je ne sais pas quoi penser du méchant, à la fois un cliché mais j’ai bien aimé Riz Ahmed dedans. Donc bon. Et son discours est cool mais totalement incohérent avec ses actes. Il prône l’écologie mais envoie des fusées dans l’espace et vu son bâtiment, il doit consommer comme un petit bat****. Le Vautour de Spiderman reste indétrônable.

Mais les dialogues sont cools et les personnages bien écrits. C’était cool de voir enfin un ex ne pas s’exciter contre le nouveau mec de son ancienne copine et en plus, d’accepter son aide. Mais aussi que ladite copine soit disponible et aide à faire avancer l’histoire. Ça fait plaisir de voir que les relations ne sont pas manichéennes.

Bref, une bromance entre un homme et un alien. Un film pour celleux qui aiment Tom Hardy et ne sont pas trop à cheval sur les comics.

Portez-vous bien !