Bonjour mes petits sablés ! Aujourd’hui, on s’attaque au 1er film du Dark Universe d’Universal. Mais c’est quoi donc ? C’est une série de films pensés comme le Marvel Universe mais avec les grands monstres du cinéma. Il commence donc avec La Momie.

Nick Morton (Tom Cruise) et Chris Vail (Jake Johnson) cherchent un trésor en Irak. Au lieu de tomber sur une montagne d’or, ils tombent littéralement sur une sépulture bien étrange. Tous les signes viennent à montrer que cellui qui dort là est, en fait, une malédiction qu’il vaut mieux laisser là. Évidemment, ils réveillent la momie qui attendait son heure.

La Momie de Alex KurtzmanQue ce film est ambigu. Je ne sais pas quoi en penser. C’est un bon divertissement, c’est bourré d’incohérence scénaristique ou logique, c’est cliché et la morale n’est pas clair.

Ce film montre les « monstres » à la fois comme des menaces mais aussi comme des dieux. Je cherche encore à comprendre s’il faut les craindre ou pas. Rien ne fait peur d’ailleurs. La tension est basée uniquement sur des jump scare casse bonbons. Il y a deux-trois monstres en réalité dans le film et c’est bancal à souhait. Un des personnages, que je ne peux nommer, n’est ni méchant ni gentil. Je ne sais pas s’il est contre ou avec le héros.

Héros qui est une bonne surprise. Au lieu d’avoir un Tom Cruise parfait, on a là un voleur, menteur, je-m’en-foutiste et égoïste. Là où le cliché pèse est le final. Je demi-spoil, pour moi, ce n’est pas important. Je voulais vraiment autre chose que la triple happy end parce que franchement, je vois pas le problème qu’il a le mec à la fin… bref. Ils ont tenté le anti-héros mais je le trouve pas réussi. Et comme dans les films avec Tom Cruise, il n’y a pas de places pour les autres. Même la momie n’a pas réellement d’histoire. Je n’ai rien appris sur le mythe, même sa motivation n’est pas méga claire. C’est un peu ballot pour un film qui porte son nom…

Accompagne donc Tom, le side-kick vit écarté mais comique et une plante. Parce qu’en 2017, voir encore une femme ne rien faire pendant 2h c’est bien rendre hommage aux vieux films, c’est sûr. Première scène avec elle, j’ai ri du cliché en espérant me tromper mais c’était pas fameux. Elle ne fait rien que parler, suivre, être sauvée. Triste. Heureusement que la momie a la classe, se sauve seule, agit et met des bastosses de calibre 12, ça rattrape la mollesse.

Je pensais vraiment avoir affaire à une évolution de réflexion sur les monstres mais non. Ils sont vilains, ils sont le mal absolu, détruisons-les. Okay. Il y aurait pu avoir tant de belles choses à écrire et faire dire à une momie avide de pouvoir. J’aimerais que la rédemption pour les « méchants » soient plus vu, que seulement pour Dark Vador. Voilà un vrai méchant et un vrai personnage ! Un homme avec des faiblesses, des forces, qui a choisi un mauvais côté mais qui peut voir aussi le bon et changer d’avis. Dans les films d’aujourd’hui, peu de personnages changent réellement de cap. On ne voit pas de méchant devenir bon pour de vraies raisons que l’amour d’une femme (trop vu) ou de gentils qui passent réellement dans le côté obscur.

Côté positif pour pas trop défoncer le film parce qu’il reste plaisant, il y a un beau jeu de lumière par moment, certaines situations sont très drôles et inattendues et… l’idée du verre qui devient sable. Voilà, c’était une belle trouvaille. Y’en a pas des masses !

En fait, ce film part avec trop d’ambiguïté, comme si les scénaristes ne savaient pas quel message faire passer. Qu’ils ont voulu faire un film méchant mais que c’est resté Disney style. Y’a rien de méchant, même les décors sont mignons. La Momie ne fait pas peur, sa malédiction ne se fait pas sentir, on ne voit pas en quoi elle ou Seth sont dangereux, pas d’enjeux en vrai.

Bref, un divertissement à voir seulement si vous aimez ça.

Portez-vous bien !