Moonrise Kingdom de Wes Anderson

Moonrise Kingdom de Wes Anderson

Moonrise Kingdon faut le voir pour le croire. Le speech ne donne mais alors pas du tout envie de payer une place de cinéma. La bande annonce donne la couleur du film et surtout son ambiance décalée.

Sally (Kara Hayward) vit sur une île au large des côtes de Nouvelle-Angleterre, elle passe son temps à scruter le monde derrière ses jumelles. Sam (Jared Gilman) est un scout dont le camp se trouve sur la même île. Lors de leur première rencontre, ils tombent sous le charme l’un de l’autre et vont s’enfuir ensembles.

Le film raconte donc la fuite étrange de ces amants maudits, chacun ayant un comportement « anormal » selon les critères sociétales représentés par la figure des adultes de l’île. Mais ceux-là sont peut-être plus fous que leurs enfants :

  • le chef de police (Bruce Willis), dépressif et seul
  • le chef de camp scout (Edward Norton) vivant dans son monde réglé comme du papier à musique et déprimé à la moindre anicroche
  • les parents de Sally (Frances MacDormand et Bill Murray), deux avocats, perdus dans leur monde respectifs
  • les Services Sociaux (Tilda Swinton), complètement maniaque et stressée/stressante.

Il y a du beau monde et les prestations de Bruce Willis, Bill Murray et Edward Norton valent le detour. Chacun avec son petit grain personnel. Grâce au climat de « non-sérieux » et cliché du film, les personnages ne font jamais trop puisque le film entier en fait trop. Les prises de vue sont aussi très étonnantes. Pour ceux qui auraient vu Fantastic Mister Fox du même réalisateur, on reste dans la même lignée et c’est ça qui est bon !

Vraiment drôle et surprenant.