Bonjour mes petits chandeliers ! Aujourd’hui, on va découvrir (enfin pour moi) un peu de culture juive avec Désobéissance. La bande-annonce annonce quelque chose de complexe et d’intriguant, les deux sont là.

Ronnit Krushka (Rachel Weisz) est une photographe vivant à New York. Elle apprend la mort de son père, le Rav, et décide de rentrer à Londres pour les funérailles. Sauf qu’elle est parti sans prévenir des années plus tôt. Son retour ne passe pas inaperçu et surtout réveille des choses enfouies.

Désobéissance de Sebastián LelioJe ne connais pas du tout la culture et les rites juifs. Et j’aime découvrir les cultures du monde. Je trouve qu’il n’y a pas beaucoup de films se plaçant directement dans une communauté religieuse. Ou que je les ai loupé. Bref, cela donne un impact et un intérêt décuplé pour cette histoire. Les secrets sont, pour moi, classiques et ordinaires mais les mettre dans ce cadre rend les choses plus fortes.

Les deux protagonistes qui donnent à ce film le droit d’exister sont Ronnit et Esti (Rachel McAdams). Elles sont à la fois complexe et intrigantes. Elles arrivent à jouer plusieurs émotions en même temps. Et c’est bien la base d’une telle situation. Le personnage de Dovid est très bien écrit d’ailleurs. La fin est vraiment belle et cela fait plaisir. Comme je ne côtoie pas cette religion, je n’ai pas tous les tenants et aboutissants mais pour une goy comme moi, les émotions passées sont suffisantes pour comprendre un peu.

J’ai aussi pu découvrir la beauté des chants et de la langue hébraïque. C’est vraiment des parenthèses un peu magique. L’image de la religion n’est pas blanche ou noire, d’ailleurs. Le film arrive à rester mitigée et ce sont celleux qui la pratiquent qui en font l’un ou l’autre.

Ce film se base sur les notions de deuil, de reconnaissance, de choix et d’amour.

Que sont les hommes entre la beauté des anges et le désir des bêtes ?

J’ai beaucoup aimé ce film qui a su rester simple et fin dans ces thématiques. La fin est originale. Je n’ai bien sûr pas le point de vue d’une juive. En tout cas, je le recommande aux gens comme moi, un peu curieux.

Portez-vous bien !