Une fois n’est pas coutume, voici une critique sur un film sorti il y a quelques mois, en octobre pour être précise. Je n’était pas allée au cinéma car je pensais trouver un film cliché et déjà vu. J’ai été surprise, moins cliché car les personnages sont nombreux, ça permet de noyer le « héros » dans les autres. Par contre c’est un beau mélange de plusieurs films cultes.

Thomas (Dylan O’Brien) se réveille dans la « boite », une cage qui l’emmène dans un endroit fermé par de très haut murs. Il y trouve beaucoup d’autres jeunes comme lui, prisonniers de l’endroit depuis plus longtemps. Il apprend leurs lois, leurs règles et la vie communautaire. Une seule règle : ne pas aller dans le labyrinthe. Le labyrinthe est accessible par une porte qui s’ouvre au lever du jour et qui se ferme à la tombée de la nuit où rodent de dangereuses créatures. Si les autres se satisfassent de cette vie, Thomas, lui veut sortir du labyrinthe.
the Maze Runner de Wes Ball

the Maze Runner de Wes Ball

Hunger Games ? Oui pour la côté enfermé/débrouille et pour le choix aléatoire des gens. Je ne vous dirais pas l’autre film car cela vous donnerait la fin. Comme pour Hunger Games, je découvre que c’est un saga de livres et comme pour Hunger Games je ne connais pas la suite. Mais le premier opus m’a donné envie de voir la suite.

Je dis pas qu’on ne retrouver pas les mêmes persos que dans beaucoup de films d’adolescent, on a bien sur le héros badass qui brise les règles, la fille du héros parce qu’elle ne peut pas exister sans lui (heureusement on nous épargne la fille en détresse, merci). On a aussi M. muscle sans cerveau et le gentil noir, on a le petit gros par fute-fute mais qui sert et le chinois qui aurait pu être le héros parce qu’assez courageux mais c’est pas son rôle. Tous les clichés sont là mais ils ne sont pas beaucoup développé, grâce, ou à cause, du nombre de choses à faire comprendre.

Si tu n’as pas lu le livre, le film te permet de comprendre ce qu’il faut sans en mettre trop. Comme pour les Harry Potter, même si on sent que l’univers est plus riche, le film n’est pas là pour retracer chaque ligne, il prend l’essentiel et te le livre pour que tu suives. On est ballotté gentillement entre phases de compréhension du monde et action. Jamais on ne s’ennuie car il y a toujours un rebondissement. J’ai beaucoup aimé la partie dans le labyrinthe. La tension est vraiment bien portée au début puis à l’intérieur. On a tout juste d’empathie pour ceux qui se retrouve piégé.

Le point fort donc du film est son nombre de personnage et de caractère, malheureusement c’est aussi son défaut car on ne peut pas s’identifier à l’un d’eux, il y a beaucoup trop de choses à montrer pour ce concentrer sur certains. Même le héros pourrait mourir, ça me ferait ni chaud ni froid (bon, je suis pas fan des héros en général, je préfère ceux qui sont à côtés, bien plus intéressant à mon goût). En gros, ce film est assez équilibré entre bons et mauvais côtés.

J’ai passé un bon moment, je m’y attendais vraiment pas. J’ai été prise au jeu et dans l’action. Même si la fin est un peu téléphonée où j’ai pensé très fort « sérieusement ???? », j’ai bien envie de voir la suite, que j’irai sûrement, cette fois-ci, voir au ciné.

Portez-vous bien !