Bonjour mes petits cadeaux ! Aujourd’hui, on va au pôle Nord voir Santa & Cie, le nouveau film d’Alain Chabat. J’ai beaucoup d’affections pour Alain Chabat, il a l’air d’être une personne très gentille et surtout encore émerveillée. Qui de mieux pour réaliser une comédie de noël ?

Le 21 décembre, tout se passe bien dans l’usine à cadeau du père noël. Sauf que brusquement, les 92 000 lutin-es de celui-ci s’effondrent, malade. Pour les soigner, il leur faut de la vitamine C. Santa va devoir se rendre chez nous pour s’en procurer. Sauf que tout ne se passe pas aussi facilement qu’il l’espérait.

Chabat a un humour et un imaginaire assez fou. Les premières séquences pour nous présenter l’univers du père noël sont absolument folles d’imagination. Autant visuelle que dans les idées. Tout le système via les lettres, la fabrication des cadeaux ou autres les costumes sont fabuleux. Bref, le film promet d’être inventif.

Et cela se prouve sur la longueur. Les péripéties s’enchaînent à un rythme soutenu. Jusqu’à la fin, on se demande comment il va faire. J’ai beaucoup aimé le retournement car il est annoncé en amont, sans que l’on s’en doute. Et ça évite le fameux Deus Ex machina de sous le tapis. C’est bien vu.

Le père noël est égo-centré, ignare de l’autre monde, ce qui permet quelques quiproquos et blagues très drôles. Car le point le plus fort est de faire rire sans se moquer. Les blagues sont comme celles de Mission Cléopâtre : fine.

Comme le film est un bon divertissement, je n’ai pas grand chose à dire de transcendant.

Les acteur-trices sont bon-nes dans leur rôle. Big up aux enfants qui sont très touchants et vrais ! Tous les rôles sont exploités et détaillés suffisamment. Il y a quelques petits rôles pour les ami-es qui sont plutôt chouette (surtout Bacri en père noël dubitatif).

Bref, une comédie française qui vaut le coup ! Et un film pour enfants recherché et féerique, l’esprit de noël en somme !

Portez-vous bien !