Bonjour mes chers compatriotes ! Aujourd’hui parlons bien, parlons rouge. Planète rouge et poussière et « oh mon dieu sors pas du vaisseau/navette/truc blanc avec des roues rotatives que j’ai jamais compris !!« . J’aime pas du tout l’espace comme vous pouvez en juger. Mais bravo aux astronautes qui n’ont pas peur du vide intersidéral et du zéro absolu.

Seul sur Mars raconte la survie d’un astronaute laissé pour mort pendant une mission, qui se termine en queue de poisson. Pendant que l’équipage d’Arés 3 ramasse des cailloux sur la planète rouge, une tempête se lève. Une tempête qui menace la mission entière. La capitaine (Jessica Chastain) décide d’abandonner et de rentrer sur terre, sain et sauf. Sauf que, Mark Whitney (Matt Damon) est touché par un débris et disparaît des écrans radar. L’équipage décolle pensant qu’il est mort. Comment un homme peut survivre sur une planète où rien ne pousse ?
The-Martian

The Martian de Ridley Scott

Vous avez aimé Interstellar ? Je pense que ça devrait vous plaire. Je préfère celui-ci, un peu moins what the fuck que le précédent du genre, plus drôle et plus réaliste. Mais la qualité de ce film ou son intérêt tiennent à peu de chose.

Le scénario est basique : on suit l’avancée de Mark sachant qu’à chaque fois il y aura une couille à résoudre. Mais ! J’ai trouvé les personnages intéressants, variés (dans tous les sens du terme) et bien exploités. Il y a beaucoup de protagonistes (chefs, ingénieurs, familles…) et on ne se perd pas. On a même le temps de s’y attacher. Ils ont tous une personnalité distincte et assez développée dans le temps imparti. Beau défi.

La deuxième chose cool est l’humour. Au début, pour moi, Mark paraissait être le personnage que je déteste : sur de lui et arrogant. Non pas qu’être sur de soi soit une tare, mais beaucoup trop dans la provoque. Mais il s’avère que sans ce caractère, on donne pas cher d’un mec seul pendant x temps à des millions de kilomètres de chez lui. Sur de lui lui permet de (re)réer une vie et arrogant permet de jouer sur la situation. Même dans les moments affreux, l’humour et la dérision sont là.

La chose moins cool est l’absence d’humilité ou pas assez poussée. Attention spoil qui est dans la bande annonce : il fait pousser des pommes de terre ! À part une phrase et un passage à la fin, trop peu de remerciement à cette majesté qu’est la vie ! Il est biologiste en plus ! Qui de mieux placé pour rendre grâce à la magie du vivant ?

Ok l’humain est magique car il s’en sort où il veut. Il est magique car il ne baisse pas les bras. Il dépasse les limites pour sauver cette vie. Mais il ne devrait pas oublier que la vie peut lui être reprise. Pour moi, le moment fort se passe avec ces patates. Des patates venues d’un autre monde et qui trouvent la force de pousser malgré tout. Ça aussi mérite d’être fêter !

Un film qui aurait pu être raté sans l’humour. Mais un bon film tout de même si on aime les films d’action et de suspense.

Portez-vous bien !