Le monde de Sweetberry

Tale of tales // www.sweetberry.fr

Tale of tales

Posté le 10.07.2015 • Salles obscures & petit écran

Aujourd’hui on va parler d’un film si étrange que vous devriez le voir.

Tale of tales raconte les aventures, les moments de vie de plusieurs personnages vivant les uns à côté des autres : roi, reine et princesse. Leurs vies semblent chacune réglées sur un chemin particulier mais parfois elles se croisent. On suit donc une reine (Salma Hayek) qui désire ardemment un enfant, la relation d’un roi (Toby Jones) et de sa fille, de deux soeurs teinturières et un roi (Vincent Cassel) chaud du cul.

Je ne sais pas comment décrire ce film à part qu’il est exactement ce qu’il doit être : le conte de contes. Tout est onirique et symbolique. Tout est absurde. Pour avoir son enfant, la reine doit manger le cœur d’un monstre marin cuit par une vierge. Et cette même vierge va elle-aussi tomber enceinte. La reine et la vierge auront donc chacun un enfant albinos et qui se ressemble entre eux. Mais la possessivité de la reine va entraîner moults événements.

« Tout acte entraîne des conséquences »

Tale of Tales de Matteo Garrone

Tale of Tales de Matteo Garrone

Je ne sais pas si c’est la morale de l’histoire ou s’il n’y a pas de morale mais en tout cas c’est le seul message clairement donné dans le film. Sous-jacent, d’autres messages sont donnés mais jamais aussi limpidement. On peut trouver « c’est bien d’avoir de l’audace mais attention » mais aussi l’envie chez les soeurs. « Trouver le courage en soi plutôt que de le trouver chez d’autres » pour la fille du roi. Tout ceci relève bien des morales des contes tout en étant un peu trash et gore par moment. Tout comme les contes originels. Andersen et la clique étaient pas là pour rigoler : la belle au bois dormant se réveille parce qu’elle accouche du viol du prince « charmant » en vrai… bizarrement Disney nous a pas raconté la même chose ! Les soeurs de Cendrillon se coupent les talons pour rentrer dans la chaussure de verre. SE COUPENT LES TALONS ! Alerte psychopathe.

Les passages absurdes sont tellement poussés et improbables qu’ils ont fait rire toute la salle, surtout une femme qui n’en pouvait plus. J’ai trouvé le casting remarquable. Enfin des gueules au ciné ! Entre le sorcier, l’ogre et les jumeaux albinos troublants, on est servi. Et je parle pas des quelques monstres que l’on croise pour peupler un peu plus ce monde. J’aime beaucoup la prestation de notre ami Vincent Cassel, que même que son accent commence à être passable !

Bref, c’était très étrange sur le coup mais ça fait sens donc je trouve ce film intéressant et je vous encourage, si vous en avez le coeur, d’aller le voir.

Portez-vous bien !

Note cet article :

Comment dire...Peu mieux faireSans plusSympaGénial !
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *