Le monde de Sweetberry

The Leftovers, la série étonnante de l’été // www.sweetberry.fr

The Leftovers, la série étonnante de l’été

Posté le 12.08.2014 • Salles obscures & petit écran

Je suis à un record de série en ce moment, trois : Dominion, The Strain et The Leftovers. Je pensais que The Strain serait la série qui m’aurait le plus plu mais grande surprise c’est The Leftovers, qui n’avait pas grand chose pour me donner envie pourtant.

Tout commence lorsque 2% de la population disparaît sans laisser de trace un beau jour. 2% cela parait peut-être ridicule pourtant cela fait presque une personne par foyer. Le série reprend trois ans plus tard, avec ceux qui sont restés et que nous allons suivre. Car ceux qui sont restés sont pris de remords « pourquoi eux ? », se demandent où sont passé les autres, vivent avec l’absence qui n’est pas un deuil, certains veulent passer à autre chose, d’autres s’accrochent aux souvenirs. Et puis, il y a ces hommes et femmes en blanc qui fument et qui ne parlent plus, qui viennent tels des ombres hantés les « vivants ».

Cette série est extrêmement bien faite car, malgré quelques idées clichées (la fille ado et donc stupide du flic), elle parvient à les rendre plausibles et touchants. Les héros sont profonds et diversifiés : le prêtre emprunt de justice jusqu’à se faire tabasser, le flic intègre mais aigri qui voit son foyer partir en morceau, sa fille qui se cherche, la chef des « Guilty Remnant » (les mecs en blancs, muets et fumeurs) plus expressifs que ceux qui utilisent leurs voix, même Liv Tyler (seule guest-star du casting) tient son rôle à la perfection.

Les épisodes alternent entre vraie violence (attention âme sensible pour le 5e épisode) et histoires plus communes. La plupart du temps, on suit un personnage par épisode, pour mieux le comprendre ou suivre avec lui un bout de son histoire. Au fur et à mesure, on en apprend sur ceux qui ont disparu et comment chacun gère ceci. L’intrigue avance très peu et très lentement car c’est le point. Je ne pense pas que l’on saura pourquoi ils sont partis, en tout cas, ce n’est pas ce qui est intéressant. Le scénariste Damon Lindelof est celui de Lost et je pense qu’il a compris que se focaliser sur une intrigue pour ne pas la développer ensuite était une très mauvaise idée. 

Je n’ai toujours pas passé le générique, la musique est belle, l’animation est très bien faite et esthétique. Bref, une très bonne série je trouve !

Note cet article :

Comment dire...Peu mieux faireSans plusSympaGénial !
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *