Bonjour mes petits sauvages ! Aujourd’hui, on parle de Logan ! Ouiiiii, enfin ! Magnifique, exactement, parfait pour clôturer le triptyque de Wolvie, le bad guy quand même choupi.

Nous sommes en 2023. Les mutants ont disparu. Logan (Hugh Jackman), Charles Xavier (Patrick Stewart) et Caliban (Stephen Merchant) sont les derniers. Enfin, peut-être pas. Une femme (Elizabeth Rodriguez) vient trouver Logan pour qu’il l’aide à sauver Laura (Dafne Keen), une mystérieuse enfant dotée des mêmes capacités que notre Wolverine national.

X-men est, comme répété, ma franchise de super-héros-héroïne préférée. Sous couvert de divertissement, les sujets soulevés sont forts et actuels. Ici, on anticipe le futur. Comment vieillissent ceux qui sont persécutés ? Comment notre génome va être purifié des maladies/évolution ? Que bouffons-nous ? C’est très rapidement évoqué car le film tente de divertir. Mais je t’ai vu message subliminal, je t’ai vu critique de Monsanto.

L’histoire est bien structurée avec plusieurs ambiances, toutes intéressantes. Si bien qu’à un moment, je me suis dit « pourvu qu’il reste encore 2h de film ». Fallait bien que ça se termine mais bon, le plaisir a été là jusqu’à la dernière image, qui est vraiment intéressante. Le film parle du passage de flamme ou encore de la mort, mais aussi de raison de vivre. Logan s’accroche à un devoir plus que par plaisir et c’est sa rencontre avec Laura qui va lui ouvrir les yeux sur ce qu’est la vie, la vraie. C’est un film fort avec des valeurs et une pesanteur, on est très loin du cliché « blockbuster » habituel fourni par les Avengers par exemple. Bien sûr, il a des tropes comme blanc/noir, gentil/méchant ou la pluie pendant un enterrement. Mais des choses plus subtiles comme sur l’image de l’article (en haut), à vous de trouver en voyant le film 🙂

D’ailleurs, je voudrais remercier le scénariste d’avoir écrit cette histoire. Même si j’avais voulu avoir 10 ans de moins pour voir ce film et m’attacher encore plus, j’ai adoré le personnage de Laura. Elle est forte, sensible et sait accepter de l’aide des autres et de ceux plus grand qu’elle. C’est un plaisir de voir un si grand personnage incarné dans un si petit corps. J’espère que les filles pourront s’inspirer d’elle. L’actrice est vraiment parfaite. Elle m’a donné des frissons.

Merci au scénariste d’avoir su faire vieillir Logan et de lui avoir donné encore plus de profondeur. Merci pour la fin aussi, elle me semble importante et j’espère que les studios ne remettront pas en cause ce choix. Hugh Jackman est vraiment poignant. Mais terriblement touchant dans sa faiblesse.

Patrick Stewart, Charles est aussi dans ce registre. Son traitement et l’idée de sa vieillesse sont absolument magiques. Je trouve que les idées scénaristiques et d’exploitation de l’univers sont géniales. Je sais que ce sont les comix qui y ont pensé avant et merci à eux pour ce travail d’écriture. Le méchant (Boyd Holbrook) est vraiment cool. Il n’en fait pas trop et connaît sa valeur. Il n’est pas le Mal, il est juste un bon arriviste qui a ses raisons qui ne seront pas évoqué mais qu’importe. Petit bémol sur le professeur Rice : aucun intérêt. Il sera vite oublié. Déso.

La musique reprend bien le thème des précédents en l’adaptant à l’ambiance. Une musique plus terne, plus mélancolique et avec des notes à la Johnny Cash. Certains décors, surtout la « base » du début, sont très cool. On peut voir le réservoir comme une sorte de Cérébros mort et le terrain autour peut faire penser à du Mad Max.

Bref, un excellent film qui clôture avec panache une série qui a eu ses hauts et ses bas.

Portez-vous bien !